Lipsticks Strat (2014)

 

 

Corps : Pin, 2 pièces.

 

Manche : Vissé, érable « rift sawn », tête fine.

 

Finition : Vernis cellulosique blanc.

 

Electronique :

• Micros Danelectro originaux 60s.

• Sélecteur 5P, volume, tonalité, commutateur rotatif (normal / + micro aigu / micros grave + mid série / micros mid + aigu série).

 

Accastillage :

• Vibrato Callaham et bloc d'inertie laiton.

• Mécaniques Gotoh vintage.

Corps en pin, manche érable et micros Lipsticks originaux, associés à une électronique spéciale.

 

La Strat a été déclinée sous de multiples assemblages, alors j'ai voulu m'amuser à créer une guitare particulière.

 

 

 

 

Le corps en pin a mis longtemps à se roder.

 

Je le répète ici, les guitares électriques – lorsqu'elles sont fabriquées avec soin – sont avant tout des instruments acoustiques.

 

Et tout comme les guitares acoustiques (même si c'est dans une moindre mesure), elles ont besoin de temps pour « se faire », pour révéler leur dynamique et leurs harmoniques.

 

Le pin est souvent décrit comme entre le frêne et l'aulne, et c'est assez vrai ici. On retrouve la chaleur de l'aulne, mais avec des basses qui tiennent mieux, comme avec le frêne.

 

On a moins l'effet de pompage que présente l'aulne. Le rendu est assez droit, avec un son très droit et détaillé.

 

 

 

Tout comme "Charley" de Stevie Ray Vaughan qui l'a inspirée, elle présente des micros Danelectro.

 

Charley a été souvent copiée avec des micros Lipsticks modernes au format Strat, plus courts.

 

J'ai pour ma part voulu utiliser des modèles originaux des années 60 (idem Charley), plus larges et qui nécessitent une plaque spéciale.

 

J'ai donc taillé un pickguard dans une plaque d'inox, que j'ai ensuite polie.

 

 

 

 

Les Lipsticks ont un niveau de sortie assez faible, mais procurent de magnifiques sons clairs avec un rendu très fin.

 

 

Pour donner de la polyvalence à la guitare, j'ai imaginé coupler les micros 2 à 2 pour les faire fonctionner en humbuckers.

 

 

Comme sur la Lightbearer et la Twang-O-Caster, j'ai remplacé le 2ème potentiomètre de tonalité par un commutateur rotatif 4 positions.

 

 

La configuration devient :

1 – Strat normale

2 – Ajout du micro aigu (blend)

3 – Humbucker micro grave + micro medium

4 – Humbucker micro medium + micro aigu

 

 

On a alors accès à une grande palette de distorsions, du crunch à de grosses saturations, mais qui gardent la dynamique des Lipsticks sans la lourdeur des humbuckers classiques.

Scroll to top