Black Beauty (2007-2012)

 

 

Corps : Frêne une pièce

 

Manche : Erable sur quartier, vissé, tête large

 

Finition : Vernis cellulosique, noir.

 

Electronique :

• micros Fender Srat originaux 1966 (bobine grise, fil émaillé violet sombre)

• Sélecteur 5P, volume, tonalité, potentiomètre de mix du micro aigu

 

Accastillage :

• Vibrato Callaham et bloc d'inertie laiton

• Mécaniques Gotoh vintage

 

 

 

 

Cette guitare présente un logo Fender, mais ce n'est pas une Fender. Son histoire se déroule sur 5 ans.

 

En 2007 j'achetais une Strat Custom Shop Fender CS69 Relic d'occasion, en aulne, noire, manche érable maple cap. Je m'étais juré de ne jamais acheter de Relic, snobisme pathétique selon moi, mais celle-ci m'avait tapé dans l’œil, c'était la Black Beauty de Jimi quoi ! Oui, je revendique de temps à autre mon côté midinette.

 

Quand je la reçus, je fus d'abord enchanté par l'ergonomie de la lutherie, surtout le manche. Sous les doigts c'était un véritable bonheur à jouer. Mais acoustiquement j'étais dubitatif, et branchée... Je fus bien déçu.

Déjà, les soit disant « fameux » micros Custom Shop 69 AY ne sont restés que deux jours sur la guitare. Pas de détail, son sec, médium raide. Bien sûr ces micros sont un peu meilleurs que de simples American Standard. Mais on est bien d'accord que cette guitare est présentée à 3500€ neuve, avec un marketing qui nous dit que l'on recrée peu ou prou « la magie des vintage ».

 

Je connais bien les vieilles Strat, et bien sûr je ne crois absolument pas que des micros modernes puissent sonner comme d'autres qui ont été fabriqués il y a 50 ou 60 ans. Quel que soit le soin que l'on apporte à leur fabrication, on créé autre chose, et c’est très bien comme ça. Mais ces micros étaient simplement mauvais comparés à un simple set de Lindy Fralin. C'est une honte, ils ne laissent pas passer les nuances du jeu, ce qui je pense est le minimum qu'un guitariste puisse demander.

 

 

Et cette pauvre Abygail Ybarra que le service marketing de Fender est certainement allé débaucher de sa tranquille retraite mexicaine, pour venir faire la retape pour la multinationale... J'espère au moins qu'ils lui ont donné un chèque correct, et j'aimerais bien savoir quel profit ils ont fait sur le dos de la vieille dame, ancienne employée lambda des 60s, ressuscitée pour la cause du profit.

 

 

Et encore une fois, j'étais abasourdi par les déclarations béates sur les forums (notamment français, désolé). Mais qu'est que les gens entendent ?!! Bref, je remplaçais les affreux micros CS69 AY par un set de micros Fender originaux de 1966, du luxe je l'avoue.

 

La guitare se réveilla un peu. Mais pas assez à mon sens. Je remplaçais donc le vibrato par un Callaham, la guitare entrouvrit une paupière.

 

Puis je me dis que le manche, coupé sur dosse, éteignait peut-être un peu le son. Je fabriquais donc un manche sur quartier, sans touche rapportée, pour favoriser la transmission des vibrations. Voulant coller au look original, j'apposais un logo Fender, pour faire « comme Jimi » aussi. Avec le manche sur quartier, la guitare ouvrit l'œil, mais ce n'était toujours pas à la hauteur.

 

A ce niveau là, il n'y avait plus que le corps qui restait original, et donc plus que ça à changer. Je choisissais un joli bout de frêne, ni trop lourd ni trop léger, avec un beau fil et je fabriquais un corps. Quitte à chercher des vibrations, je me tournais vers le frêne plutôt que l'aulne original, également par facilité d'approvisionnement. Il m'avait été difficile de trouver de l'aulne de qualité, avec un fil qui me convenait.

 

J'avais donc fabriqué entièrement une nouvelle guitare. Et enfin, elle sonnait ! J'étais même abasourdi par la qualité de ce que j'avais obtenu, comparativement à la hype d'une Custom Shop qui sonnait tellement médiocre à côté.

 

 

 

 

Il ne me restait plus qu'à remonter la Fender et à m'en séparer. C'était une guitare très agréable, mais son prix est selon moi totalement injustifié.

 

Au fil des années, j'ai vu passer un bon paquet de Strats et Teles Custom Shop, et si on s'en tient au rapport qualité/prix j'estime qu'on devrait les trouver à 2000 euros neuves, pas plus.

 

Le Custom Shop Fender, s'il a produit des instruments de qualité à son commencement, semble être devenu une vulgaire chaîne de production en série. Il y a 20 ans ces instruments étaient rares, mais maintenant il y en a plein les rayons des supermarchés musicaux et les sites web marchands.

 

Et de mon expérience, les derniers instruments du Custom Shop Gibson que j'ai joués semblaient malheureusement suivre la même tendance. Mais heureusement, Fender a inventé le Custom Shop Master Builder...

 

 

 

Je devrais vraiment changer ce logo Fender sur la tête.

Scroll to top